Exposition Larsen bruits blancs à Nantes du 7 au 16 octobre 2021

Du

7 jeudi octobre 2021

au

16 samedi octobre 2021

14h00 • 19h00

Les Ateliers de la Ville en Bois

Prix: Gratuit

Zoom sur les artistes

Plus d'infos sur l'exposition Larsen bruits blancs à Nantes

Des voix de femmes constamment renvoyées à elles-mêmes finissent par produire des cris inaudibles, un sifflement insupportable comme l'effet Larsen. En miroir inversé, leurs paroles exprimées créent un ronron de machine à laver dans une société qui refuse de les écouter : un bruit blanc qui berce et qui tend à maintenir l'ordre en place.

Les deux artistes questionnent et réinvestissent le champ de la mémoire en reliant leurs oeuvres actuelles à quelques pièces plus anciennes. Leurs recherches en dessin et en peinture sont guidées par le principe de manifester ce qui est enregistré et effacé, inscrit et oblitéré. Cette exploration des strates met en lumière des souvenirs et des émotions encodés. L'espace en creux est alors une nécessité pour qu'une forme advienne, composée de traits et de surfaces.

À travers ces deux trajectoires, l'exposition affirme une volonté de clarification des propos et de radicalité : sortir de la boucle, parler haut, prendre sa place en écoutant les voix des autres femmes.

Emmanuelle Bec énonce des hypothèses de la forme de ce qui est de l'ordre du sensuel dans le corps du dessin. Issu de recherches autour de la déstructuration-restructuration, son dessin cherche l'essentiel et intègre les problématiques de féminité et d'androgynéité comme stratégie de positionnement social et professionnel.

Son travail est engagé dans ses formes propres, dans un rapport au corps, à l'écrit et à l'effacement, et s'étend aux techniques d'estampe, à la typographie et à la vidéo.

www.emmanuelle-bec.com

Entre traces et pertes, le travail de Célina Guiné fouille la mémoire, la voix et le corps par le dessin, la peinture, l'écriture. Le geste se heurte à ses propres limites, s'épuise et jaillit en flux et reflux. À travers différentes couches superposées ou retirées, l'outil - encre, fusain, fil, mot?- explore aussi les blancs, manques, impossibilités (ce qui ne peut être remonté à la surface). Une topographie de la parole se dessine, fragile et puissante.

www.celinaguine.com

Site web : https://lesateliersdelavilleenbois.com/aout-decembre-2021/

Tous les artistes de Larsen bruits blancs